Avec la formation à l’Institut national du patrimoine et son cursus en conception industrielle, François Duboisset se passionne pour la restauration des supports bois, particulièrement attiré par l’étude mécanique des panneaux anciens et l’interaction du parquetage des consolidations, des traverses et autres éléments associés en lien avec la couche picturale. Sa riche formation à l’Inp lui a permis d’avoir les outils techniques nécessaires pour aborder des restaurations complexes, mais surtout de garder constamment à l’esprit la réflexion éthique à avoir sur les outils et matériaux à utiliser, et notamment ceux utilisés depuis près d’un demi-siècle. 

Les supports bois, ou panneaux peints sont une catégorie particulière dans les objets manufacturés en bois. Il représente le support matériel de couche pictural d’œuvres souvent anciennes. Les altérations du bois provoquent irrémédiablement une dégradation de la lisibilité de l’œuvre.

 

La Cène, école hollandaise du XVIIe siècle : Anoxie, démontage du parquetage, consolidation des bois vermoulus, réalignement des panneaux, remise en état du parquetage

Nous procédons à une étude systématique du comportement mécanique des supports bois avant toutes interventions. Notre travail consiste à rendre l’œuvre visible et lisible, mais aussi à la stabiliser pour le plus longtemps possible, quelles que soient les conditions environnementales.

Dans le respect de l’œuvre, de son comportement à long terme, nous utilisons au maximum des résines naturelles stabilisées ayant des caractéristiques physico-chimiques similaires au bois de l’œuvre. Cette démarche avec la recherche mécanico-climatique que nous menons en parallèle nous permet d’assurer des interventions valables sur des dizaines voire centaine d’années dans le cas d’œuvre pluri centenaire.

La restauration des panneaux peints

Restauration du support du retable de Saint-Jean Baptiste d'Antoine Bréa, commune de Bonson. XVIe siècle.

 

Le support est constitué de trois planches en bois résineux, maintenues par deux traverses non contemporaine de l'oeuvre, de forme tronchoniques et cloutées. Les planches sont déformées, fendues. Le travail du restaurateur pour le support bois consiste à maintienir un alignement parfait et une stabilité du bois afin que la couche picturale soit elle aussi parfaitement stable.

La solution retenue pour retable est celle d'un remplacement des traverses par un chassis rigide à multiples point d'acroche. 

Retrait des traverses

Les traverses sont évidées, et renforcées par un profilé inox de 40x40mm qui servira de support rigide au acroche ponctuelles.

Le maintient du panneau et le contrôle de sa planéité est réalisé par 18 plots fixés au niveau des chemins de traverses. 

Il sont constitué d'un taquet glissant entre deux rail sur lequelle est fixé une vis à tête ronde.

Le taquet laisse le panneau libre en cas de variations dimensionnelles dues aux variations climatiques. La vis à une tête ronde qui donne une liaison rotule, cela permet au bois de jouer légèrement dans le plan tout en pouvant régler la hauteur et la résistance de contrainte du panneau en faisant pivoter la vis. 

Un panneau en bois doit être maintenu pour ne pas que le bois se déforme trop et dégrade la couche picturale, mais en même temps, il ne faut pas trop le contrainte au risque de le fendre.

 

Le panneau est contraint par des ressorts installé sur chaque plots. Ils ont été construit sur mesure après avoir déterminé les forces de déformation du panneau.

 

La force du ressort et sa hauteur peuvent être ajustées grâce à la vis.

Les extrélités des traverses ont été conservées et replacées. Un chassis cadre en aluminium est placé au revers pour rigidifier l'ensemble, et le placer sur un ensemble avec charrnière au besoin pour pouvoir observer le revers.

Rouge Cadmium SARL / François Duboisset      2020